We are apologize for the inconvenience but you need to download
more modern browser in order to be able to browse our page

1476 : Bayard : le chevalier sans peur et sans reproche

Pierre Terrail, seigneur de Bayard,  né en 1476 au château de Bayard à Pontcharra est un noble dauphinois qui s’illustre comme chevalier durant les guerres d’Italie (xve et xvie siècles). Il tient sa notoriété de ses multiples victoires dont le duel qui l’oppose à Alonzo de Soto Mayor.

1912 : La création de la marque de stylo plume « Bayard »

L’histoire de l’illustre chevalier sans peur et sans reproche du moyen âge inspire Etienne Forbin,  qui alors propriétaire d’une papeterie et négociant de matériel de bureau, enregistre la marque de stylo plume Bayard. Il exploite la marque pour des produits importés : Bayard devient une marque et est désormais enregistré.

16 janvier 1922

1922 : L’entreprise familiale Panici Frères et Cie

Après des années d’activités de négoce en solitaire, Etienne Forbin décide de s’associer à ses neveux Pierre & Etienne pour créer une SNC – Panici Frères & Cie – qui sera domicilié 12 rue des petites écuries – Paris 10eme
Panici Frères & Cie lance alors une collection de modèles en ébonite noire qui  portent uniquement les initiaux des fondateurs PF et deux plumes croisées gravées dans un ovale.

16 janvier 1923

1923 : La marque entre les deux guerres

Au début des années 20 Bayard travaille à structurer ses gammes de produits.  La marque crée alors différentes pièces qui sont présentées dans différentes collections des plus simples (Spécial 8) au plus sophistiquées  (Super luxe grosse contenance).  S’adaptant aux habitudes de consommation Bayard  proposera des « trousses » complètes avec  également des « porte mines ». 

16 janvier 1924

1924 : De l’artisanat à l’industrie de haute qualité

La mort d’Etienne Forbin marque la fin d’une époque et le début d’une nouvelle organisation. Les frères Panici déménage la société et structure l’usine autour des différents métiers clés pour Bayard  afin d’assurer la maitrise de la chaine complète de fabrication de stylo plumes.  Majoritairement l’équipe est féminine, car plus méticuleuses que les hommes. Les stylos-plumes sont testés à la main, un à un.

1 janvier 1934

1934 : Le Marketing de Bayard s’affine

Tous les produits sont dorénavant signés. L’écriture sur le corps du stylo est stylisée manuscrite avec un « B » généreux, imposant et très élégant et la gravure  sur la plume  est plus stricte et souligne la teneur en métaux précieux de ce dernier. Dans un élan de cohérence, la SNC Panici est rebaptisée Bayard. 

18 janvier 1947

1947 : Le triomphe de l’Excelsior

Courtesy of FountainPen (http://www.fountainpen.it/) for the image

Une version revisitée de la Superstyl  avec pour innovation l’ensemble du bloc de plume interchangeable, puisque les pointes d’acier ont été soumises à une usure plus importante et la plume est vendu avec un disque de secours.

L’Excelsior, une esthétique avec des motifs qui évoque les milles et unes lumières d’un gratte ciel : le modèle est un succès.

18 janvier 1970

1970 : La révolution des instruments d ’écritures

L’arrivée du stylo bille est un élément qui change la donne pour plusieurs fabricants de stylo plume dont Bayard.  Cette innovation nécessite des fabricants de s’adapter au marché en proposant des produits similaires à « BIC ».

Le temps de transformation est très coûteux, pris par surprise pour certains, l’adaptation au changement n’est pas évidence et ne laisse pas l’occasion aux marques telle Bayard de résister et s’inscrire dans l’histoire après les années 70.

Top
LOADING CONTENT